Archives de Tag: blog ; pause ; réflexion ; bilan ; blogging ; blogger

Blogs > Faim et fin d’un monde

La pauvreté est politique, disait Geldog.

La pauvreté (intellectuelle) guète les blogs (politiques ou "citoyens").
Tout ce qui est supra-moi effraye ou frustre.
Tout ce qui est "moi" déçoit.

Les articles s’empilent, les lecteurs passent au pas de course.
Les débats sont à peine dignes de cafés du commerce…

Si pour changer le monde il faudra d’abord transcender les États,

Pour élever le débat "citoyen" il faudra mieux et plus que nos blogs.
La note (et l’analyse) de Laurent me bouscule.
Elle s’inscrit dans une réflexion initiée il y a quelques temps déjà.

Je vous balance vite fait la note pré-programmée pour demain (mes "cadeaux de Noël", que je ne poursuivrai pas > ci-dessous).

Cette discussion durera le temps nécessaire.
Inventons mieux que nos web-ego labellisés "blog".
La tyrannie du rythme, la course à l’audience et à la reconnaissance, ont assez durés.

Vous êtes 500 à 800 visiteurs différents à passer ici chaque jour…

Vous serez donc autant à croiser cette discussion.

La nudité est un piège.

Nous avons aussi nos armures.
Et la réflexion comme l’emploi reconsidéré du "temps" en sont.

Quel remède de cheval sauvera nos "hyper-moi" ?
Elevons nos (outils de) débats.

[ou sabordons-nous]

EDIT > cette discussion aura dérapée sur au moins 5 blogs. Vous pouvez en suivre la suite chez Laurent et Adam entre autres.

Publicités

Blogs > Faim et fin d’un monde

La pauvreté est politique, disait Geldog.

La pauvreté (intellectuelle) guète les blogs (politiques ou "citoyens").
Tout ce qui est supra-moi effraye ou frustre.
Tout ce qui est "moi" déçoit.

Les articles s’empilent, les lecteurs passent au pas de course.
Les débats sont à peine dignes de cafés du commerce…

Si pour changer le monde il faudra d’abord transcender les États,

Pour élever le débat "citoyen" il faudra mieux et plus que nos blogs.
La note (et l’analyse) de Laurent me bouscule.
Elle s’inscrit dans une réflexion initiée il y a quelques temps déjà.

Je vous balance vite fait la note pré-programmée pour demain (mes "cadeaux de Noël", que je ne poursuivrai pas > ci-dessous).

Cette discussion durera le temps nécessaire.
Inventons mieux que nos web-ego labellisés "blog".
La tyrannie du rythme, la course à l’audience et à la reconnaissance, ont assez durés.

Vous êtes 500 à 800 visiteurs différents à passer ici chaque jour…

Vous serez donc autant à croiser cette discussion.

La nudité est un piège.

Nous avons aussi nos armures.
Et la réflexion comme l’emploi reconsidéré du "temps" en sont.

Quel remède de cheval sauvera nos "hyper-moi" ?
Elevons nos (outils de) débats.

[ou sabordons-nous]

EDIT > cette discussion aura dérapée sur au moins 5 blogs. Vous pouvez en suivre la suite chez Laurent et Adam entre autres.