Le Mystère Chabichou

Segotrust

> Que s’est-il passé entre le 15 septembre et le 15 octobre 2005 qui a fait subitement émerger Ségolène Royal dans la course à la présidentielle ?


> Que s’est il passé entre le 15 décembre 2005 et le 15 janvier 2006 qui l’a faite dépasser largement et de façon croissante tous les autres candidats ?

La (les ?) réponse ne peut tenir dans des additions conjoncturelles (banlieues, CPE & co).
Ci-dessous tous les éléments chiffrés pour mesurer cette ascension "fulgurante".
Dans cette période elle n’a rien dit, rien fait qui justifie ou explique un tel succès (même s’il me ravit et si j’ai bien quelques idées).
Je vous propose que nous tentions ensemble de répondre à ces deux questions.
Comme Ségo chez elle, je ferai une synthèse de vos réactions à mon retour (sous 8 jours)…

Ségolène Royal était absente des sondages en vue de la présidentielle de 2007 en 2004
> http://www.ipsos.fr/CanalIpsos/poll/7862.asp (voir document en annexe – tableau en bas de page)

Elle en était absente encore en septembre 2005
> http://www.ipsos.fr/canalipsos/poll/8115.asp

Et surgit en 4° position en octobre 2005
> http://www.ipsos.fr/canalipsos/poll/8134.asp (47% de potentiel électoral)

Elle est 5° en novembre 2005
http://www.ipsos.fr/canalipsos/poll/8149.asp (44% de potentiel électoral)

3° en décembre 2005
> http://www.ipsos.fr/CanalIpsos/poll/8160.asp (50% de potentiel électoral)

1° en janvier 2006
> http://www.ipsos.fr/canalipsos/poll/8171.asp (57% de potentiel électoral)

Seule en tête en février :
> "En terme de potentiel présidentiel, ces deux personnalités [ndlr : Sarkozy et Royal] sont également au coude à coude. Ségolène Royal est, comme le mois dernier, en tête de ce classement, se construisant peu à peu une image de présidentiable : 63% des gens déclarent en effet pouvoir voter pour elle, soit une hausse de 6 points par rapport au mois dernier. A noter que la proportion des gens déclarant être « certains de voter pour elle » s’affermit : 16%, contre 12% en janvier, et 6% en octobre 2005. Auprès des sympathisants du PS, son score atteint 88% (+6 points), dont 37% des personnes interrogées qui voteraient de façon certaine pour elle." (source)
Détachée des autres candidats en Mars :
> "Depuis janvier 2006, Ségolène Royal semble se détacher des autres « pré-candidats » socialistes. La nouvelle vague du baromètre politique confirme cette tendance : la présidente du Conseil régional Poitou-Charentes conserve la première place du classement général de potentiel électoral (64% des Français pourraient voter en sa faveur, +1 point) et consolide son avance sur les autres leaders du parti, en particulier chez les sympathisants du PS (91% de potentiel électoral, +3 points). Fait notable, le noyau dur de ses partisans se renforce : 20% des Français (+ 4 points, désormais à égalité avec Nicolas Sarkozy) et 42% des sympathisants du PS seraient certains de voter pour elle si elle était candidate lors du premier tour de l’élection présidentielle. " (source)

Diférenciée de tous en avril :
> "Ségolène Royal a d’abord bénéficié d’une popularité de bienveillance: une femme moderne, vies publique et privée réussies, appréciée parce qu’attentive à des sujets clés comme la famille ou l’éducation et courageuse sur des questions morales. Tout cela construit une image pragmatique et modérée. Depuis novembre, on est dans la popularité de différenciation. Elle suscite l’espoir donc sa popularité progresse, notamment dans certains milieux qui ont parfois pris leurs distances à l’égard d’autres leaders du PS : près de trente points de plus chez les ouvriers et près de vingt points parmi les jeunes en six mois !" (source)

Et demain ?
> Rien n’est figé, loin s’en faut "Regardez qui faisait la course en tête à un an des scrutins passés : Barre, Balladur, Jospin. Une présidentielle se joue en trois mois : la popularité s’efface alors au profit de la concurrence sur deux terrains : le plus attractif et le moins gaffeur." (Pierre Giacometti, directeur général d’Ipsos)
…………………….. Annexes :
Article détaillé avec tableaux et récapitulatifs : Download segotrust.doc
Publicités

2 réponses à “Le Mystère Chabichou

  1. Très fort Nico, une fois de + (mais ça devient un pléonasme)

    en plus ça doit le faire d’écrire des trucs sur un phénomène qui semble rejoindre tes inclaisons politiques 😉

  2. « Salut Nicolas,

    Réalisé jeudi soir… de l’actu chaude podcastée le jour même.

    Vidéo-Podcast (réalisé avec mon téléphone portable) :
    Yvette Roudy du Manifeste des 343 répond aux 143 Rebelles
    Ce podcast est accessible sur le blog et sur iTunes
    http://www.memoire-vive.org/archives/001056.php

    A bientôt,
    Natacha »

    > Je vous recommande vivement cette interview et l’article de Nath.

    Encore coincé sur Paris, je reviens mardi sur ce dossier pour lequel je tenterai de vous proposer l’explication de texte du directeur de l’IPSOS. A l’heure ou la gauche, derrière Jospin, fommente sa contre-attaque face à la popularité de Ségolène, il est peu étonnant de voir surgir ce « manifeste des 143 » (à ce jour anonymes), comme de constater les manipulations dont le frère de Ségo semble être à son tour victime (CF. Papier explicite du Canard Enchainé).

    La campagne a commencé sur fond de formules toutes faites, de focalisation sur immigration et sécurité. Le faux rapport utilisé par De Villier, le dangereux pari de Marine LePen et le jeu des Sarkozistes raisonnent comme un jeu de dupe dont nous serions les pions. Hier soir chez Arlette il paraissait malvenu de parler défense ou énergie par exemple. Des enjeus pourtant fondamentaux. Arlette Chabot qui a quand même dit « si par hasard Sarkozy n’était pas élu » laissant entendre combien le contraire lui semblait une évidence. Curieux prisme journalistique…

    Peut-être y aurez-vous découvert la charmante mais trop discrête porte-parole des verts. Elle semblait bien seule a tenter, en vain, de soulever la question nucléaire. A l’heure des grandes manoeuvres sur fond de dépendance énergétique il est bien dommage que les débats en amont de la présidentielle ne rebondissent que sur des querelles de personne et de « sois-disante » manipulation médiatiques. Enfin, ce que j’en dis…

    A mardi 🙂

    NB > « marrant », en discuttant avec un journaliste averti, il lui paraissait invraissemblable que la candidature Ségo ai pu être appuyée par une certaine chiraquie. Pour lui il s’agirait plus d’une volonté de peoplisation incité par quelques commanditaires de sondages. Un peu comme si Clearstream n’avait jamais été un calcul politique (pourquoi pas, mais cela reste à démontrer) pour ne prendre qu’un exemple. Apolitiques les corbeaux ?

    On en reparle 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s