N’avons-nous que notre flemme et nos peurs à opposer ou proposer à la démocratie participative ?

West2Laboratoires d’idées et autres think-tanks en goguette, sites de débats publics en-veux-tu-en-voilà, candidats ‘à l’écoute de l’opinion’, fut-elle virtuelle, médias éclairés parfois trop peu lus, idées lancées et controversées dans l’arène du pronétariat, CPE leurre d’une révolte protéiforme, élus animés plus par l’image qu’ils ont d’eux même que par celle qu’ils se font de la France, évidences industrielles et tergiversations législatives sur fond de champs de betteraves, désordre social face à une 5° république dans un coma final Sharonnesque, droit du travail et marché de l’emploi discriminants, expression citoyenne renouvelée, voir azimutée (…), que manque-t-il à ce tableau pour être le préambule d’un renouveau ? Que ne lui manque-t-il pas pour être la musique qui précède les 3 coups du brigadier [ce bâton qui sert au théâtre à taper les trois coups du lever de rideau] du clash annoncé ?

RedoutableunderattackIl manque notre courage et y rodent nos peurs, qui rendent impossibles les avancées pragmatiques (service civil, contrat unique, réforme des retraites comme du code du travail, de la Sécu, des impôts, de l’armée, des universités, etc.) et les révolutions de velours (développement durable, énergies propres, indices de progrès, choix stratégiques industriels et de soutient à la recherche, etc.).

SchetkytrafalgarIl ne manque par contre qu’un coup de matraque, ou de Trafalgar
[Napoléon y opposa 200 000 hommes à la flotte anglaise pour ce qui fut un fiasco légendaire], un simple dérapage, pas grand chose en fait, pour que ne déborde ce vase emplit de récupération, de ‘jusquauboutisme’ et de visions égocentrées, corporatives et court-termistes, qu’aucun des acteurs du conflit actuel ne saurait être crédible à renier.

JcmainSi la France et ses institutions fonctionnaient normalement, si l’insurrection (partisane ?) anti-précarité devait avoir été constructive, nous assisterions à la dissolution de l’Assemblée Nationale, à la fin de la 5° République et nous engagerions vers des élections anticipées et une profonde réforme de nos institutions. Entre autres. Mais dans une France qui ne serait pas le régime d’un parti l’"on" ne promulguerait pas une loi pour en interdire aussitôt la mise en oeuvre et l’"on" ne confierait pas à ce même parti les responsabilités que le gouvernement n’a su et pu assumer.


Laisser durer plus encore cette situation insurrectionnelle c’est faire le dangereux pari de l’aveuglement et de l’enlisement
; c’est celui que fait notre gouvernement comme le chef de l’État. Que la "France d’en-haut" se méfie : la perte d’un sens exacerbe systématiquement les facultés d’un autre. A crier ‘Non’ à tout et avec tant d’insistance, vous, nous, ils, pourraient user d’autres ouïes. Notre pays mérite un tant soit peu de Démocratie – et pardonnez la majuscule. "Participons, bordel !"

Revolution

Publicités

9 réponses à “N’avons-nous que notre flemme et nos peurs à opposer ou proposer à la démocratie participative ?

  1. Tous les éducateurs pourront le confirmer : un enfant à qui on dit « NON » en permanence et à tout bout de champ ne saura jamais dire « OUI » au moment voulu… tout simplement parce qu’il ne saura même pas que le mot existe.

    Bref, c’est bienbeau pour le gouvernement de nous prendre pour des idiots, mais nous ne sommes que le reflet de ce qu’on nous montre en exemple.

  2. Fanny > t’as une faute à bienbeau, sisi 🙂
    [private joke, désolé]

  3. C’est pas une faute d’abord, c’est mon clavier qui finit par flancher, le pauvre…

    La barre d’espace m’a fait faux bond sur ce coup-là.

    Je demande un « clavierthon » pour changer mes touches défaillantes (espace, F5, les voyelles,… et un peu toutes en fait finalement :-D).

    A vot’bon coeur m’sieurs-dames !!!

  4. Yessss : bel appel au mouvement perpétuel.

    PSssss : d’où vient l’excellente bannière des révolutionnaires, en fin de billet ?

  5. Encore une fois vivement la 6ème République et vite !!

  6. Lche > ma réponse par mail 🙂
    Renover > l’idée gagne du terrain… doucement.

  7. Olivier Teillier

    Ceci est un billet fort intéressant! En effet, à quand une véritable démocratie ? Non, un pouvoir aux indigents, mais un pouvoir à l’ensemble du peuple et des peuples. A mon sens, participer à la démocratie serait un bienfait ; néanmoins, il faudrait déjà changer nos maudites façons de pensés : hiérarchiser, délester ses torts sur des bouc-émissaires fabriquées à l’orée de nos propres frustrations. Ce sont elles qui sont les véritables maux; on critique, on crie, on rechigne à parler, à échanger, à discuter. Avant de critiquer la surdité mutique de notre gouvernement, commençons déjà par enlever nos auditives oeillières : nous nous entendons mais est-ce que nous nous écoutons ? Je suis allé nombre de fois sur mon campus et à ses assemblées que les médias convoitent parce que c’est ici qu’ils ont fabriqué leur « cuisine médiatique »… Combien ai-je vu de fois où nos tentatives de démocraties participatives se sont heurtés à ces maux décrits! Combien de fois ai-je vu mes camarades en venir au pugilat verbal!
    Alors oui, participons et votons . Agissons mais agissons d’une manière qui me semblerait bien plus efficace: construisons ensemble un projet de société, ouvert à tous même à nos députés et à nos enarques gavés à la communication…. Changeons la société mais changeons-là, tous ensembles !!!

  8. Un petit com’ de soutien pour ton blog.
    Continue comme ça et A++

  9. @ Olivier > viens, parlons-en, de nombreuses initiatives vont en ce sens. J’en relaie (j’espère) une partie conséquente. Tu trouveras en colonne de droite des liens qui devrait t’inviter au débat d’idées 😉

    @ beginner > « A++ » alors !

    @ Fanny > ton clavierthon se déroule-t-il bien ?!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s