Tribune ouverte > Michaël Bullara, élu UMP au Conseil municipal de Fréjus et spécialiste des questions de politique de jeunesse

Bullara20michael2020portraitUne rencontre née "en live" sur Nues a donné lieu ce mardi 14 mars 2006 à une interview téléphonique qui se veut être une fenêtre de discussion et d’expression politique libre. Nous sommes de "bords" différents, mais Michaël, 34 ans, a un parler-vrai séduisant et une passion peu commune.

Au programme > Présentation, projets citoyens, politiques de jeunesse, CPE (critique et défense du projet), propositions alternatives, volontariat associatif et retour sur la contestation actuelle. 37 minutes (enregistrement intégral) qui s’achèvent par l’inévitable échéance présidentielle de 2007 et un retour d’expérience d’élu-blogger (Michaël blog depuis 2004 et c’est à cette date encore le seul élu-blogger français "tagué" dans les tops-blogs politiques chez Technorati)

Soyez tolérants avec l’interviewer, c’est son "dépucelage" (ou presque) !
Excellente écoute / N’hésitez pas à interpeller Michaël en commentaire ; celui-ci vous répondra ici-même.

Cliquez ici pour télécharger le MP3

> Download michaelbullara.mp3 (82 Mo)

Publicités

5 réponses à “Tribune ouverte > Michaël Bullara, élu UMP au Conseil municipal de Fréjus et spécialiste des questions de politique de jeunesse

  1. En complément à cette interview je souhaite apporter un nouvel élément fourni par la proposition faite ce matin par un recteur d’unniversité de tester dans un premier temps le CPE sur un bataillon de volontaire -il y en aurait- afin de bénéficier de son expérimentation [et de réaliser les ajustements nécessaires] sans l’imposer de façon peut démocratique… A méditer ! Nul doute qu’une sortie de crise arrangerait Galouzeau 😉

  2. Merci encore pour ce podcast Nicolas. Je suis naturellement disponible pour poursuivre le dialogue avec toi et tes lecteurs.

  3. Merci pour cette initiative, un vrai contact avec la politique, M. Bullara vous avez le mérite de nous parler « normalement » et donc de ne pas avoir un discours tout fait, enfin! Mais ne pensez vous pas qu’il serait bon d’avoir des politiques ( comme l’emploi) en amont, au lieu de venir mettre des pansements sur des fractures.M. Borloo apporte ce genre de vision; cette nouvelle loi, le CPE reste precaire dans sa conception et diffusion, pourquoi ne pas comme vous l’avez dit laisser la place a l’expérimentation mais avec une portée bien plus pertinente?

  4. > Estelle.
    Merci de votre commentaire et de vos propos.
    J’essaye de dire simplement ce que je pense !
    Concernant « l’expérimentation » dont je parle, je pense que c’est effectivement une solution qu’il faut adopter dans bon nombre de politiques publiques.
    Il s’agit d’abord de faire évoluer les mentalités… et surtout, comme je l’évoque dans le podcast avec Nicolas, de faire émerger une véritable stratégie de prospective dans notre Pays. Si, au lieu de constater les dégâts une fois qu’ils sont là, nous levons un peu le « nez du guidon » pour regarder à l’horizon + 10, + 15, + 25, … ans, nous constaterons que les pansements appliqués sont souvent inefficaces ou du moins, inadaptés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s