I see dumb blogs

Dumb_people_jpeg Michael Dell* répondant à Guillaume Grallet pour l’Express :
– "Vous vous méfiez des blogs ?
En effet je pense que bloguer ne sert à rien. Si cela consiste à avoir un courrier interne pour donner des nouvelles de ce qui se passe à l’intérieur d’une entreprise, oui, cela peut-être utile. Mais si c’est pour mettre en vitrine des opinions pas toujours pertinentes, alors je n’en vois pas l’utilité.
Certains, comme Jonathan Schwartz, un des responsables de Sun Microsystems, s’y sont pourtant mis…
– Si avoir un blog était synonyme de bonnes performances, ça se saurait"
[* = 1 ordinateur sur 5 produit dans le monde / 4° fortune US]
Publicités

3 réponses à “I see dumb blogs

  1. Je ne dis pas que bloguer ne sert à rien mais en tout cas pas comme les bloggueurs l’entendent, à exprimer leur prose et leur talents divers à une foule , souvent cela me fait penser à cette emission de réalité-télé « A la recherche de la Nouvelle Star » avec ces passages de personnes sans talent, persuadés d’en faire parti…. et puis ceux qui en sortent- pour combien de temps ? Ceux qui gagnent c’est ceux qui tirent les ficelles, ceux qui montent cet evenement , et ceux qui vendent autre chose mais savent le vendre grace à ce nouveau moyen !

  2. Le même Michael Dell qui en 1997, à la question « que feriez-vous si vous étiez patron d’Apple ? », avait répondu « dissoudre la société et rendre l’argent aux actionnaires ». Il y a qq jours, la valorisation d’Apple a dépassé celle de Dell… ce qui en langage non financier se traduit par : les performances actuelles et les performances futures (prévues à ce jour) d’Apple sont supérieures à celles de Dell.

    Michael Dell avait aussi annoncé que l’iPod ne marcherait pas. Tout comme Bill Gates avait annoncé qu’Internet n’avait pas d’intérêt pour Microsoft…

    Cela dit, il a raison : bloguer ne « Sert » a rien 🙂

  3. Estelle > Michael, comme peut-être toi, avez placé la discussion du « ça rapporte » à un niveau consummériste. Ce n’est pas une critique, mais un constat. Celui d’une société qui n’a plus guère d’autres référents que le marché, la valeur marchande, la capitalisation, la carrière, l’intérêt mercantile, économique, finnancier… Intéressant commentaire cela-dit ; ce n’est pas contradictoire. « ceux qui gagnent sont ceux qui tirent les ficelles » : oui ! Le constat est juste. Mais si l’on place le curseur au niveau de la – si cruellement d’actualité – liberté d’expression, ou de la – remise en cause – démocratie, de la volonté et de la possibilité d’exprimer sa voix, alors le blog « sert » sans doute à quelque chose. Sans doute bien moins que la loupe médiatique actuelle semble vouloir l’admettre (avec force incitation de la blogobulle même) ou remet parallèlement en cause. Ou alors Michael a raison, non pas dans son raisonnement mais dans sa conclusion : dans le brouhaha croissant que le net amplifie, tout cela ne sert peut-être à rien. Eternel débat 😉

    Jérôme > Une précision sur Bill : aux balbutiement d’internet ce n’est pas précisément qu’il n’y a pas cru, mais qu’il a identifié ce phénomène comme intéressant, mais pas majeur. Aussi a-t-il alors décidé qu’MSN Space serait le concurent d’internet ! L’histoire raconte la suite 😉
    Un dernier point sur la « valorisation ».. Attention… Même si le cas Apple semble démontrer le contraire la véritable valeur d’une entreprise N’EST PAS sa valorisation finnancière !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s