D’une jeune fille qui courait dans un champ et tombait en milieu de générique…

Jjok"C’est beau hein, ce qu’on a fait Nicolas, pas vrai ?
Tu crois qu’on peut entendre ma voix encore ? Parce que moi j’aime bien ma voix. J’ai pas mis mon parfum de Cendrillon, mais demain on va au zoo à l’école, tous, même la maitresse ! Les petits vont travailler au jardin, nous on est au milieu. Quand y’avais la grosse tempête, les tournesols des petits ils se sont complètement cassés avec l’orage. J’avais peur là. On peux signer aussi ?
"

(Jade, 4 ans, blogueuse, photoshopeuse et podcasteuse occasionnelle). 

L’AFP est formelle, le dimanche à cocooner en regardant tomber les flocons est excellent pour la circulation ou un autre truc en "tion". Dans le monde de Jade, Téhéran, Jérusalem, Damas ou Bagdad ne signifient rien. Tant mieux.

On va dessiner des fleurs nous, on revient ensuite 😉

Publicités

6 réponses à “D’une jeune fille qui courait dans un champ et tombait en milieu de générique…

  1. quelle amour et que d’amour dans ce texte!! je vous aime !!

  2. que d’amour oui… ça fait plaisir… et ces dessins de fleurs on peut les voir ? 😉

  3. non, je préserve l’artiste d’oeils impudiques !
    hihi

    Je t’inviterai au vernissage 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s